3 étapes pour développer son "Growth Mindset" de recruteur

Avoir une mentalité orientée "Growth Mindset" c'est le fait d’avoir l’état d'esprit d’un gagnant, d’avoir une vision à long terme et d’affronter les challenges avec persévérance et confiance en soi 💪🏻. On dit souvent qu'avoir le bon état d'esprit fait la différence entre la réussite et l'échec. Étant donné que la persévérance, la flexibilité et la résilience sont des qualités souvent citées pour être un bon recruteur, on a eu envie de vous proposer un article complet sur le sujet 🤩.


On voit ensemble ce qu'est le Growth Mindset et comment il s'applique au recrutement. Puis, on vous donne 3 clés pour le développer dans votre propre activité.


Let's go 🪜!


Qu’est-ce que le Growth Mindset ?


In a growth mindset, challenges are exciting rather than threatening. So rather than thinking, oh, I'm going to reveal my weaknesses, you say, wow, here's a chance to grow. (Carole Dweck)

C'est Carole Dweck, chercheuse en psycologie à Stanford, qui a mis en exergue ce terme de "growth mindset" en opposition au "fixed mindset" il y a près de 30 ans.


Pour faire simple, si vous faites preuve d'un esprit de croissance, alors vous pensez que vos efforts vous conduirons à la réussite 💪🏻. Vous pensez que votre mindset peut s'améliorer avec l'expérience, les connaissances et les compétences acquises. Mieux, vous voyez l'échec comme une source d'apprentissage possible. Il s’agit donc d’une approche à long terme qui consiste à affronter les challenges sans crainte, car cela permettra de développer des compétences et des connaissances nouvelles.


Cette mentalité permet de constamment se remettre en question et de prendre du recul par rapport à la situation actuelle, pour envisager la manière la plus pragmatique et la plus efficace d'avancer. Elle suppose que chaque salarié ou entrepreneur peut développer ses compétences, et donc son potentiel.


Quel lien avec les recruteurs nous direz-vous 🤔 ?


Le Growth Mindset du recruteur


Recruter les bonnes personnes prend du temps, les bonnes questions et une bonne dose de curiosité. (Richard Branson)

La mentalité orientée "Growth Mindset" peut être un véritable atout dans le monde du recrutement, et ce, pour plusieurs raisons 👇🏻.


Encore un grand nombre d'entreprises ont une mentalité de recrutement "fixed". Dans leurs processus de sélection, elles ne prennent pas toujours en compte le potentiel des candidats par exemple. Elles sont plus intéressées par leur parcours scolaire, leurs expériences professionnelles ou encore les diplômes qu’ils ont obtenus. En procédant de la sorte, l'employeur peut se priver d’engager un candidat avec un background "atypique" qui pourrait pourtant être une pépite 🤩.


Or, les recruteurs recherchent avant tout aujourd'hui des personnalités et un potentiel d'évolution. Le background scolaire ou professionnel du candidat n'apparait plus comme l'unique prérequis. Pour preuve, on entend souvent dire que les compétences techniques (hard skills) peuvent s'acquérir dans le temps et que les recruteurs misent sur les soft skills (voire parfois les mad skills). Ce qui est une bonne nouvelle pour les candidats qui n’ont pas forcément un parcours scolaire classique.


Développer son Growth Mindset permet au recruteur de :

  • Prendre du recul par rapport aux critères de sélection des candidats

  • Interroger et remettre en question le processus de recrutement dans son ensemble

  • Ne pas se laisser décourager par le quotidien parfois difficile : ghosting, pression des KPI, délais intenables, hypercroissance...

Oui, mais comment faire concrètement 🔥 ?


3 clés pour développer son Growth Mindset


Dans cette partie, nous allons vous donner 3 clés pour développer votre esprit de croissance. Mais, il y a un mais. Cela reste un processus, avec des étapes et un laps de temps à prendre en compte. De plus, la liste des pistes activables est loin d'être exhaustive 🤯. Pas de recette magique ici (je crois que vous commencez déjà à le savoir 😏).


1 - Tester encore et toujours


Le recruteur est par définition un expérimentateur du monde du travail. Il essaye, teste, échoue et recommence différemment pour atteindre ses objectifs. L'un des points clés de l'expérimentation est le fait d'être curieux et déterminé à trouver une solution au problème.


Cette recherche d'amélioration continue peut s'appliquer à n'importe quelle partie du processus de recrutement. Et c'est une excellente nouvelle 🎉 ! En développant votre Growth Mindset, vous vous mettez dans une posture de "test & learn".


Voici les étapes pour faire de l'expérimentation continue et un exemple concret 🤓 :

  1. Vous observez une problématique : "Mes annonces ne marchent pas"

  2. Vous vous interrogez : "Pourquoi mes annonces ne reçoivent pas de réponse ?"

  3. Vous émettez une hypothèse : "Elles ne marchent pas, car elles sont incomplètes"

  4. Vous faites un test : "J'ai complété TOUS les basiques : salaire, poste, localisation"

  5. Vous analysez les résultats : "J'ai 25% de réponse en plus"

À quoi ça sert ? À ne pas laisser votre job de recruteur se baser sur le simple fait du hasard, mais sur des faits observables, concrets, mesurables et donc pouvant être améliorés.


2 - Utiliser la data à bon escient


Qui dit "test & learn" dit données objectives à étudier. Et aujourd'hui, avec tous les outils dont nous disposons (KPI internes, ATS...), il est relativement simple de récupérer des informations. Collecter des données pour les analyser fait partie des choses à mettre en place pour optimiser votre Growth Mindset. Ah bon 🙄 ?


En ayant une vision claire des données disponibles, vous pourrez prendre vos décisions plus facilement (et rapidement) 👍🏻. Par exemple, devez-vous investir Instagram pour développer votre marque employeur ? LinkedIn est-il un bon réseau pour développer votre Inbound Recruiting ? Devez-vous renouveler l'ensemble de vos contrats pour vos joboards ? Toutes ces décisions peuvent être facilitées si vous avez, en amont, les bons éléments pour choisir.


Une collecte de données efficaces ET analysées permet donc d'être plus efficace et plus rapide. Quand on sait que vous devez recruter vite et bien, c'est plutôt intéressant non 😇 ?


3 - Laisser libre cours à sa créativité


Recrutement et créativité ne sont pas toujours associés 😅. Pour certains recruteurs, c'est une évidence. Leur imagination leur permet de tout customiser (ou presque) : offres d'emploi, nom des salles de réunion, processus d'intégration... Pour d'autres, c'est plus difficile. Ils peuvent éprouver des difficultés à sortir des sentiers battus.


Quoi qu'il en soit, exploiter votre créativité dans votre métier de recruteur est une bonne chose. Déjà, cela injecte un peu de nouveauté dans votre quotidien, dans vos process, dans votre approche du recrutement et dans vos relations au travail. Ensuite, être créatif permet de se différencier. C'est potentiellement un avantage concurrentiel. Enfin, c'est une façon d'aborder les difficultés avec un œil différent et donc, de trouver des solutions différentes. Agir différemment en faisant preuve de créativité, c'est aussi une manière de se challenger, de sortir de sa zone de confort, d'être innovant.


Sachez-le, le Growth Mindset n'est pas réservé aux entrepreneurs ❌, même si c'est très tendance en ce moment. C'est un état d'esprit qui peut se décliner partout, y compris dans le recrutement. C'est un processus qui prend du temps à initier, mais une fois en place, il sera libérateur. Vous voudrez dépasser vos limites, sortir de votre zone de confort, évoluer sur la base des feedbacks des autres, concrétiser vos souhaits d'apprentissage. Bref, vous miserez à la fois sur le potentiel des autres (candidats, collègues, Hiring Managers...) et sur le vôtre. Un combo gagnant-gagnant 🙌🏻 !


34 vues0 commentaire