4 conseils pour bien cerner les candidats en entretien




Dans de nombreux aspects de notre travail, notre premier instinct est de suivre le mouvement.


Un parfait exemple de cette tendance est la conduite d’entretiens d’embauche. Vous avez certainement déjà une routine bien établie, une liste de questions à poser, des critères précis pour décider quel talent vous allez recruter…


Pourtant, lorsque l’on se penche sur ce pôle stratégie pour votre entreprise, et le moment décisif de la rencontre avec les candidats, on remarque que nos décisions reposent en grande majorité sur ce que nous connaissons déjà d’eux (grâce à leurs CV, leurs références). Et non pas sur les informations, pourtant cruciales, qu'ils peuvent nous révéler lors de notre entrevue.


Pour ne plus jamais faire entrer le loup dans la bergerie (ou le mauvais candidat dans votre équipe), voici 4 conseils pour mieux cerner vos potentielles recrues. Et choisir le talent qui fera le succès de votre entreprise.





1. Bien préparer vos entretiens pour mieux évaluer vos candidats


Bien que cela puisse sembler logique, la réalité est que pour évaluer les candidats avec lesquels vous allez vous entretenir, vous devez commencer par définir des objectifs précis. Le premier est, bien sûr, de trouver le bon profil pour le poste. Mais en pratique, cela demande de définir clairement les compétences que vous recherchez, les qualifications nécessaires, et les traits de personnalité que devrait posséder le talent idéal.


Plus important encore, des entretiens structurés vous permettront d’obtenir des résultats plus faciles à analyser. Et donc plus pertinentes pour votre décision finale. La conduite d’interviews spontanées, durant lesquelles vous allez poser des questions variant d’un candidat à l’autre, ne vous permettra presque jamais de comparer les talents entre eux. Cette approche fait de votre processus de recrutement une sorte de concours de popularité (le candidat que vous recrutez est celui qui vous a laissé la meilleure impression) plutôt qu'un choix rationnel.


En structurant méthodiquement la conduite de vos entretiens, vous pourrez :


  • Renforcer l’objectivité de l’interviewer, et des personnes qui prendront la décision de recrutement finale ;

  • Offrir une expérience plus équitable à vos candidats (et ainsi améliorer votre marque employeur) ;

  • augmenter de 34 % (selon une méta-analyse fondée sur plus de 85 années de recherche) votre capacité à prédire l’efficacité d’un candidat à son futur poste ;

  • garantir la protection juridique de votre entreprise face au possible mécontentement de candidats éconduits.



2. Les bonnes questions à poser pour mieux cerner les candidats



Concrètement, la préparation de vos entretiens passera principalement par le choix des questions que vous allez poser aux candidats.


Elles vous permettront non seulement de mieux les cerner. Mais aussi de les mettre à l’aise, et de valoriser votre marque employeur, votre capacité d’écoute, votre empathie. N’oubliez pas qu’en matière d’acquisition de talents, votre entreprise est elle aussi sur le grill !



D’un côté, vos questions doivent vous permettre d’évaluer de manière pertinente leurs compétences et précédentes performances. Vous pouvez pour cela leur demander :


  • Dans vos précédentes missions, diriez-vous que vous avez été plutôt bien performé ? Cela vous permettra d’évaluer leur honnêteté, et leur capacité à se remettre en question.

  • Quels ont été les défis que vous avez rencontrés pour améliorer vos performances ? Leur réponse révèlera leur volonté d’assurer leurs responsabilités.

  • De quel support avez-vous besoin pour être performant ? Elle s’intéresse à leur sentiment d’appartement et d’auto dépendance.

  • Quelles sont les qualités qui ont fait de vos collègues des soutiens précieux ? La capacité de voir le meilleur chez les autres témoignera de leurs qualités de team-player, mais aussi de leader.


De l’autre, elles doivent aussi vous aider à mesurer ce que les candidats peuvent apporter à votre entreprise. Demandez-leur par exemple les changements qu’ils apporteraient à votre entreprise s’ils la dirigeaient. Leur réponse vous permettra d’évaluer leurs connaissances de votre organisation. Mais aussi leur esprit critique, et leur capacité à résoudre des problèmes de manière créative.


Bonus : intéressez-vous également aux questions qu'ils vous posent


Les meilleurs candidats sont les plus proactifs.

Faites attention aux questions qu’ils vous poseront sur le poste, votre entreprise et sa culture. Cela vous permettra d’évaluer leur enthousiasme et intérêt à rejoindre votre équipe. Mais aussi la manière dont ils anticipent leur prise de fonction, les défis qu’ils vont rencontrer, etc.



3. Évaluer de potentiels talents : l’importance des soft skills

Si l’on en croit les données partagées par le rapport Futur of Jobs, les softs skills sont de plus en plus centrales pour le succès de votre entreprise. Et l’épanouissement (et donc la rétention) de vos talents.


Vos entretiens doivent donc vous permettre d’évaluer ces compétences chez les candidats. Plutôt que de prêter uniquement attention à leurs diplômes, ou leurs hard skills, intéressez-vous à leur capacité à résoudre des problèmes. Comme on vient de le voir, les questions qui leur permettent de se mettre en situation, ou qui les invite à résoudre une difficulté que vous rencontrez, révéleront énormément sur leurs performances futures.


Leur éthique de travail est également un sujet que vous devez aborder, de manière frontale ou plus subtile, durant vos entretiens. Soyez attentif aux éléments qui peuvent indiquer que les candidats ont des difficultés à travailler en équipe. Ou d’éventuels conflits avec leur direction par le passé. Vous pouvez aussi leur demander comment ils gèrent les lourdes charges de travail, les changements de priorités ou d’organisation, etc.


Analysez également comment ils traitent les autres. Les candidats maîtrisent le plus souvent leur comportement avec l'intervieweur. Mais peuvent en révéler beaucoup dans leurs interactions avec les autres membres de votre équipe. Demandez ses retours à votre réceptionniste, ou encore à la personne qui leur fera visiter vos bureaux.


Vos entretiens doivent également vous permettre de débusquer les lifelong learners (ou profils en forme de T). La curiosité d’un candidat, sa capacité à s’intéresser à d’autres pôles métiers seront extrêmement précieuses, en particulier dans un contexte de startup. Ce type de candidats évoluera plus facilement dans votre entreprise, et sera amené à devenir une ressource inestimable.



4. Mener un entretien d’embauche en décryptant le langage corporel de vos candidats


Pour finir, utilisez les indices que vous donne leur langage corporel pour mieux cerner vos candidats. Observez-les dans la salle d’attente, et en dehors de votre entretien, notamment pour déterminer si leur comportement avec vous est authentique ou non.


La manière dont ils se tiennent (droits ou avachis), leur capacité à maintenir le contact visuel, ou les gestes qu’ils font avec leurs mains en diront long sur leur confiance en eux, mais pas que. C’est aussi un bon moyen de vous assurer de leur transparence, et noter d’éventuelles dissonances entre ce qu’ils disent, et leur comportement.



Bien qu'il existe une variété de techniques pour vous aider à prédire le potentiel des candidats que vous recevez en entretien, le plus important est de bien définir vos objectifs. Et de rester attentif à tous les éléments qui peuvent vous permettre de mieux cerner la capacité d’un talent à s’intégrer à vos équipes et à y développer ses compétences.


Scale You UP vous apporte son expertise pour rationaliser votre processus d’entretien, et identifier de manière plus fiable les meilleures recrues pour votre entreprise. Découvrez comment nous pouvons vous aider en demandant une démo !



38 vues0 commentaire